DRAGONS DE ROUEN

DIM. 20 OCTOBRE 16H00 | 13ÈME JOURNÉE
4 - 2
( 2-0 / 1-2 / 1-0 )
Angers FINAL Rouen

MER. 23 OCTOBRE 20H00 | 1/16 DE FINALE
0 - 0
( - / - / - )
Français Volants Rouen

TRAVAUX DE LA PATINOIRE : "AVOIR UN EQUIPEMENT À LA HAUTEUR"



Entamés en début d'année, les travaux de rénovation et d'extension des patinoires du Centre Guy Boissière à Rouen battent actuellement leur plein sur l'île Lacroix (une galerie photos complète du chantier et de son avancement sera publiée au mois d'août). 

ERP (Etablissement Recevant du Public) de Niveau 1, fréquenté par près de 1 300 licenciés et 250 000 spectateurs par an, la patinoire de Rouen est l'un des équipements les plus fréquentés de la Métropole.

Un vaste chantier au calendrier serré entre saisons sportives et contraintes techniques, sur un équipement vieux de 26 ans qui n'avait jamais fait l'objet d'une rénovation.

De l'amélioration thermique du bâtiment, à la purge des vestiaires et sanitaires, en passant par l'extension de 700m² et ses 329 places supplémentaires, Philippe Caltot, de la Direction des Bâtiments de la Métropole Rouen Normandie et responsable du chantier, a répondu à nos questions. Entretien.

rhe76.com : Présentez-nous le projet dans son ensemble. En quoi consiste-t-il ?
Philippe Caltot : Le projet, à l'origine, est celui de la Ville de Rouen, à qui je rends grâce, repris par la Métropole.
Il avait été validé la création d'une extension, souhaitée depuis longtemps par le club et les supporters, pour accroitre la capacité de l'enceinte, avec un espace dédié au grand public et un autre aux partenaires et VIP. 
Une extension modeste car 329 places sur 3000 ça représente environ 10%, mais complexe aux vues du positionnement de la patinoire sur l'île Lacroix.
La deuxième partie de ce chantier est une grosse réhabilitation : mise en sécurité et mise en conformité des locaux techniques, sanitaires et accès aux personnes à mobilité réduite, sur les deux patinoires, olympique et ludique.
Il s'agit d'un chantier de 17 mois démarré en janvier 2019 par la phase de préparation, et qui s'étendra jusqu'à sa livraison en juin 2020.

rhe76.com : Il avait été annoncé la plus grosse partie du chantier entre avril et septembre 2019. De quoi s'agit-il ?
P. C. : Tout à fait. On est en plein dedans. Il y a deux grosses phases. La première était toute la purge des vestiaires et sanitaires après les Playoffs des Dragons. 
Tous les équipements sous gradins ont changé. Il a été créé de nouveaux espaces (hormis le vestiaire des Dragons qui reste à sa place), de façon à ce que les autres clubs qui cohabitent et les clubs visiteurs puissent retrouver des vestiaires conformes. 
On modifie également les garde-corps dans les patinoires ludique et olympique. Il y a aussi la rénovation des locaux techniques et sanitaires des personnels du côté "entrée" de la patinoire et piscine. 
Les équipements de sécurité ont aussi été entièrement revus et corrigés puisque le local "sécurité incendie" a été déplacé au rez-de-chaussée avec des équipements nouveaux qui permettront une meilleure intervention des personnes liées à la sécurité.
Tout ça se retrouvera dans le cahier des charges qui sera créé et qui n'existait pas jusqu'ici.
L'autre phase, c'était de démarrer le projet d'extension. C'est à dire de faire les fondations. Il a été coulé des pieux à 30 mètres de profondeur et les entreprises sont actuellement en train de mettre en place son élévation par des poteaux en "V" qui permettront de soutenir la structure. 

rhe76.com : Il a été évoqué des travaux affectant la structure de la patinoire ? De quoi s'agit-il ?
P. C. : En effet, dans la partie rénovation, on agit aussi sur la réhabilitation thermique du bâtiment, c'est à dire sur son enveloppe.
On cherche un peu l'effet inverse de ce qu'on fait habituellement sur un habitat classique. Puisque là on veut préserver le froid intérieur et limiter l'impact de la chaleur extérieure pour minimiser les déperditions et conserver une meilleure glace.
L'objectif est d'avoir un meilleur rendement sur la production de glace. C'était nécessaire de le faire. Par exemple, le mur côté Seine où il n'y avait pas de tribune, est plein sud. Quand le soleil tape, ça a des préjudices sur la qualité de la glace. 
C'est de l'économie d'énergie, de faire moins marcher les équipements et d'avoir une glace de meilleure qualité.

rhe76.com : En terme visuel, qu'est-ce qui va changer pour les spectateurs ?
P. C. : On ne change pas les assises. On réajuste des garde-corps dans les deux patinoires car certains n'étaient pas aux normes. On revoit tous les sanitaires avec du neuf à 100%. Les accès aux personnes à mobilité réduite. On est également en train de revoir les espaces VIP. Et surtout il y aura une nouvelle tribune qu'il n'y avait pas avant. 

rhe76.com : Parlons de cette nouvelle tribune.
P. C. : Il y aura au premier étage environ 135 à 140 nouvelles places et la même chose au deuxième étage mais là en espace VIP, avec une salle de conférence/réception.
Elle sera assise sur des pieux enterrés à une trentaine de mètres sous terre au premier étage, et au second on aura un encorbellement en ossature métallique.
C'est à dire qu'il y aura comme un balcon à l'intérieur de la patinoire et une sortie vers la Seine en extérieur qui permettra de garder un espace en dessous pour les Voies Navigables de France, la voie "pompiers" et l'accès aux bâtiments techniques (chaufferie, transformateur et poste EDF). 

rhe76.com : Quid de l'éclairage ?
P. C. : Tous les éclairages ont été remplacés par un éclairage LED, donc déjà plus économique en terme d'énergie, avec allumage instantané. Avec les précédents éclairages au sodium, il y avait un temps d'attente avant de retrouver un éclairage normal. 
Tout cela s'accompagne de nouvelles installations électriques. Il reste à effectuer leur mise en service, comme pour le système de sécurité incendie.
Nous sommes aussi en attente d'une décision concernant la possibilité de mettre en place un show lumineux pour l'entrée des équipes sur la glace et un cube vidéo qui permettrait de revoir des scènes de jeu, de passer des annonces publicitaires, etc... 
Mais rien n’est acté pour le moment, nous attendons l’avis de la Fédération sur cet équipement.

rhe76.com : Que se passera-t-il au mois de septembre pour la reprise de la compétition ?
P. C. : Tout le rez-de-chaussée sera normalement livré fin août pour la reprise des clubs professionnels. 
Aujourd'hui, on est dans le planning et, sauf incident majeur, les délais seront respectés. Il peut toujours y avoir des petits aléas sur ce genre de chantier (livraison de fournitures, période tendue entre juillet et août...).
Normalement, la ville remettra progressivement en glace à partir de début août pour arriver à une glace optimale fin août, de façon à ce que l'activité du club puisse reprendre.
Derrière on poursuivra l'extension qui ne sera pas finie. Tout ça sans ouverture vers l'extérieur et sans incidence pour les clubs, à part peut-être une vingtaine de places qui seront supprimées ponctuellement.
Il a en tout cas été prévu des aménagements, notamment des escaliers de secours, pour minimiser l’impact sur le club et le public.

Coût total de l'opération : 9,2 millions d'euros, répartis entre la Ville de Rouen, la Métropole Rouen Normandie, le Département de Seine Maritime et la Région Normandie. 

Rendez-vous au mois d'août pour une galerie photos complète du chantier et de son avancement.



 PUBLIE LE JEUDI 27 JUIN 2019
Equipe MJ Pts
1ANGERS1329
2AMIENS1329
3GRENOBLE1229
4MULHOUSE1421
5ROUEN1320
6GAP1219
7ANGLET1218
8BORDEAUX1216
9CHAMONIX1313
10NICE129
11BRIANCON121
VIDEOPHOTOS

SLM - J12 : ROUEN - AMIENS (2-3)
2019-10-18
SONDAGE
DRAGONS DE ROUEN
BUREAUX
25 rue Jean-Philippe Rameau
76000 - ROUEN
02 35 88 96 88
PATINOIRE
Avenue Jacques Chastellain
76000 - ROUEN
ARCHIVES

Saisons :
Categories :


Mentions Légales
Copyright © 2018 - RHE 76 - Tous droits réservés