DRAGONS DE ROUEN

VEN. 16 AOûT 19H00 | MATCH AMICAL
3 - 2
( 2-0 / 0-0 / 1-2 )
Angers Rouen

MAR. 20 AOûT 19H00 | MATCH AMICAL
0 - 0
( - / - / - )
Caen Rouen

ENTRETIEN CROISÉ : PIERRE CRINON VS MAURIN BOUVET



Ils sont arrivés à Rouen en début de semaine en provenance de Gap, où ils ont tous les deux évolué les quatre dernières saisons. L'un est défenseur. L'autre attaquant.

Pierre Crinon (1m95, 100kg) et Maurin Bouvet (1m82, 82kg) sont tous les deux nés en 1995 (24 ans). Tous les deux ont été formés dans le nord de la France (Reims et Amiens). Tous les deux ont tenté l'aventure américaine (en passant par le même club !) et ont tous les deux déjà goûté à l'équipe de France. 

Les deux acolytes qui se retrouveront à nouveau ensemble sous le maillot des Dragons de Rouen la saison prochaine se sont prêtés au jeu des questions-réponses. Entretien croisé.


rhe76.com : Avec ces parcours semblables, on vous imagine amis dans la vie ?
Pierre Crinon : Oui ! Du fait qu'on se suit depuis pas mal de temps, on a tissé des liens. C'est vraiment un bon ami pour moi, après j'espère que c'est réciproque (rires), mais je pense que oui. On s'entend très bien, nos copines s'entendent bien, donc c'est très bien qu'on se retrouve à Rouen ensemble la saison prochaine.
Maurin Bouvet : Oui, on s'entend très bien. On a appris à se connaître très tôt. On s'est joué assez tôt et on s'est rejoint dès les moins de 16 ans en équipe de France. On a fait un petit bout de chemin ensemble. On a même joué dans le même club aux Etats-Unis mais pas la même année. Donc on se suit de près quand même.

rhe76.com : Peux-tu le décrire dans la vie de tous les jours ?
P. C. : Dans la vie, c'est un peu quelqu'un de décalé. Très gentil, un peu "slow", quelqu'un de très calme, mais quand il met les patins c'est une autre personne.
M. B. : Etonnamment c'est quelqu'un d'assez calme. "Etonnamment" parce que je pense que les gens le voient comme quelqu'un d'énervé, mais il est très calme, il est posé, il est attentionné. Il adore passer du temps avec ses amis et rigoler... Un très bon ami quoi.

rhe76.com : Et comme joueur ?
P. C. : Pareil, il est plutôt calme et s'énerve rarement. C'est un très bon joueur de centre et il le sait. Je pense qu'il vient à Rouen pour passer un cap. Il est bon techniquement. Ca reste un buteur mais avec un bon sens du jeu défensif aussi. Pour un centre c'est très important.
M. B. : On va pas se le cacher, Pierre est un joueur physique, il aime bien utiliser son corps et la puissance qu'il a pour défendre son équipe. Donc il est assez intimidant. Je pense qu'en France, il n'y a pas beaucoup de gabarit comme lui et c'est très bien de l'avoir avec soi dans son équipe.

rhe76.com : Quel souvenir ont marqué votre enfance ?
P. C. : C'est quand il nous mettait la pâtée à Reims quand il jouait à Amiens (rires)... Non, on a fait pas mal de championnats du Monde juniors ensemble et ça a toujours été des bons moments aussi.
M. B. : Quand j'étais jeune, j'ai adoré mon expérience de deux ans aux Etats-Unis et forcément les titres de champions de France avec Amiens. C'était plus une bande de copains qu'une équipe finalement, donc c'est un très bon souvenir.

rhe76.com : Comme Bastien Maïa, autre recrue de l'intersaison, vous avez tous les deux tenté l'aventure américaine. Quels enseignements en avez-vous tirés ?
P. C. : J'ai vécu une super expérience en partant un an aux Etats-Unis. A la base c'était pour aller un peu plus loin mais je n'y suis pas arrivé personnellement. Après ça reste une très bonne expérience au niveau sportif comme humain. J'ai appris pas mal de chose là-bas, j'ai vu une autre culture et une autre culture du hockey. Ce qui est dur, c'est qu'en France on n'a pas vraiment de concurrence dans les équipes juniors mineures. Mais là-bas ils ont 10 000 gars qui frappent à la porte tous les jours dans chaque équipe. Toutes les équipes ont des équipes affiliées dans tous les sens avec je ne sais pas combien de joueurs qui peuvent monter et descendre, donc oui il y a beaucoup de concurrence et c'est ça la plus grosse difficulté.
M. B. : Je suis parti là-bas après le Bac à 18 ans. C'était un peu un challenge. J'avais toujours vécu avec mes parents dans la maison familiale, donc je ne m'occupais pas de grand chose à part du hockey et de l'école. Et d'un seul coup j'arrive là-bas, tout seul dans un nouveau pays où je ne parle pas la langue. Il fallait que je découvre, que je me fasse de nouveaux amis, que j'apprenne à parler. C'était une mission. Et j'ai adoré cette partie-là. Je le referais 1000 fois s'il fallait. Ce n'était pas "universitaire", mais junior. Il me restait une année mais je souhaitais revenir en France pour différentes raisons personnelles et je suis arrivé à Gap un peu par hasard. C'est là que j'ai retrouvé Pierre.
P. C. : Après, le fait que Maurin est aussi évolué à Corpus Cristi comme moi, un an plus tôt, ça n'était pas volontaire. On ne s'est pas croisé. Je pense surtout qu'on avait les mêmes personnes qui s'occupaient de nous avec les mêmes contacts, donc voilà.

rhe76.com : Que retiendrez-vous de votre expérience gapençaise ?
P. C. : En quatre ans, j'ai tissé des liens avec la région, la ville et les personnes qui sont ici. Ca a été une très belle expérience. On a eu deux titres, on a fait une finale de Coupe de France aussi, donc au niveau sportif c'était vraiment cool. Je retiendrai que c'est une très belle ville et avec beaucoup de soleil !
M. B. : J'ai passé quatre très belles années ici. Ca m'a permis de me développer. A chaque fois j'ai eu un rôle plus important d'année en année. On a su gagner la Coupe Magnus et la Coupe de la Ligue. Ce sont deux très beaux souvenirs. Grâce à ça j'ai pu intégrer l'équipe de France assez régulièrement. J'adore la ville mais je pense que c'était pour moi le temps d'avoir un nouveau challenge pour pouvoir encore évoluer.

rhe76.com : Vous arrivez à Rouen avec quelles ambitions ?
P. C. : Moi déjà, mes ambitions collectives, c'est récupérer le titre à Grenoble ! Et d'avoir la Coupe de France aussi si c'est possible. On verra bien. J'espère que le groupe va vite prendre forme et qu'on attaque gentiment au mois d'août pour vraiment bien finir avec un titre. Personnellement, je suis passé à Rouen parce que j'ai envie de passer un step supplémentaire dans ma carrière et Rouen était une très belle opportunité pour réaliser ça.
M. B. : Collectivement, on ne va pas se le cacher, Rouen chaque année ils démarrent une saison pour tout gagner, donc ça c'est quelque chose qui me plaît, parce que comme tout sportif de haut niveau j'adore la gagne. Personne n'aime perdre. Donc ça c'est quelque chose qui m'a forcément plû et attiré, le fait de tout gagner. Individuellement, Rouen étant un des clubs, voir le club, le mieux structuré en France, il propose un projet de développement avec les différents staffs techniques qui pourra m'aider à passer un nouveau cap. En tout cas je l'espère et je vais tout faire pour ça et travailler du mieux possible.

rhe76.com : Un mot sur votre rapport à l'équipe de France ?
P. C. (présent en Slovaquie pour le dernier Mondial) : Comme toutes les premières expériences, j'avais un peu les yeux grands ouverts de partout. J'attendais mon moment pour pouvoir monter sur la glace et c'est arrivé. Je pense que j'ai tout donné. Ce n'était pas facile. En tout cas, même s'il y a ce mauvais résultat à la fin, il faut prendre ça comme une expérience positive quand même. On va apprendre de ça et ça ira mieux l'année prochaine je pense.
M. B. : J'ai eu le droit de goûter à deux championnats du Monde d'affilée, un peu par hasard, un concours de circonstances avec des blessures et des bonnes saisons de ma part. Finalement cette année je n'ai pas été retenu. Malgré la mauvaise performance de l'équipe de France c'était quand même une déception pour moi et pour le futur j'aimerais bien l'intégrer sur le moyen-long terme, avec un rôle plus important.



 PUBLIE LE MERCREDI 29 MAI 2019
SONDAGE
VIDEOPHOTOS

Prépa. Team Building 2019
2019-08-12
DRAGONS DE ROUEN
BUREAUX
25 rue Jean-Philippe Rameau
76000 - ROUEN
02 35 88 96 88
PATINOIRE
Avenue Jacques Chastellain
76000 - ROUEN
ARCHIVES

Saisons :
Categories :


Mentions Légales
Copyright © 2018 - RHE 76 - Tous droits réservés