DRAGONS DE ROUEN

VEN. 21 SEPTEMBRE 20H00 | 3ÈME JOURNÉE
2 - 0
( 0-0 / 1-0 / 1-0 )
Rouen FINAL Lyon

MAR. 25 SEPTEMBRE 20H00 | 4ÈME JOURNÉE
0 - 0
( - / - / - )
Nice Rouen

THIERRY CHAIX : "IL FAUT TIRER DES CONCLUSIONS"


 

Interviewé par Jean-François Cars, dans l'édition du vendredi 20 mars du quotidien régional Paris-Normandie, Thierry Chaix, président du RHE76, tire les leçons de cette saison et de cette élimination "incompréhensible" en 1/2 finale des Play-offs, face à Grenoble. Extraits.

 

"Paris-Normandie : Votre équipe était-elle moins forte que celle championne de France la saison précédente ?

Thierry Chaix : Je pense au contraire que sur le papier elle était meilleure. En tout cas elle m'a coûté plus cher. Si l'équipe avait joué comme elle l'a fait en Coupe continentale, elle serait passée. La série face à Grenoble est incompréhensible.

Déjà ce n'est pas possible de perdre le 2e match là-bas alors que l'on mène 3-0. Puis alors que l'on est chez nous, à Rouen, le troisième match a été moins bon que ceux joués chez eux. Grenoble était prenable. Mais quand tu perds 3-0, tu n'as rien à dire. Contre eux, on a fait moins bien que Strasbourg (NDLR : battu 3-1 en quart de finale).

PN : Y a-t-il des explications ?

T.C. : La première chose c'est que Carl Mallette est revenu. Curieusement cela a tout désorganisé. Son retour a boulversé les lignes. D'un côté il a été irréprochable. Pour moi il a été le meilleur joueur de la série avec Mikko Peltola, meilleur que Thinel ou Desrosiers. 

D'un autre côté, tout le monde a semblé se reposer sur lui. Il a été absent quatre mois et l'équipe était habituée à jouer sans lui. Elle se serait peut-être qualifiée sans lui. Or il est absent quatre mois et quand il revient c'est lui le meilleur. Mais il était là quand on perd à domicile face à Epinal.

L'équipe a aussi perdu contre Villard et Morzine, deux équipes qui ne sont pas dans le Top 8 à l'arrivée. Ces matches-là, les années précédentes, peut-être qu'on les gagne à l'arraché, mais on les gagne. Il y a donc eu un problème de fond qu'on a jamais résolu. L'équipe était capable de battre les meilleurs et perdait à domicile contre les équipes moyennes.

C'était un coup je joue, un coup je joue pas. Je joue quand je veux. Même en Coupe Continentale où l'on perd contre Bolzano le premier jour, qui avait à mon avis l'équipe la plus faible. En battant Villard, Epinal et Morzine, on termine premier de la phase régulière. Et ce n'est pas pareil.

PN : Vous n'étiez donc pas très optimiste avant la phase finale ?

T.C. : Avec cette équipe-là je m'attendais à rien et à tout. Si tu prends des fessées contre les meilleurs, tu te dis, bon, on n'a pas le niveau. Mais là, les mecs ils jouent quand ils veulent.

PN : Allez-vous changer quelque chose à votre politique ?

T.C. : On ne veut pas tout remettre en cause. Il faut tirer des conclusions, voir ce qui n'a pas marché. Il y a d'ailleurs eu du positif avec les jeunes Romand, Lampérier, Dufournet, Tarantino. Cette année on voulait le doublé, on y comptait. Les années après un titre sont peut-être difficiles à gérer. On va rester dans la même configuration. Pas question de jouer à quatre lignes. D'ailleurs, en play-offs personne ne joue à quatre lignes.

PN : Quelle sera l'ossature de l'équipe ?

T.C. : On en est pas là. Mais il y a des joueurs sous contrat qui seront donc présents l'an prochain : Mallette, Thinel, Desrosiers, Virolainen et aussi Doucet. Eric fait partie des meubles. Dès l'an dernier je lui ai fait signer un CDI. En fonction de l'attitude qu'il a tout au long de la saison, c'est bien normal."


Salut Mikko !

Ensuite, Paris-Normandie affiche un petit encadré bien mérité concernant l'ailier finlandais du RHE76, Mikko Peltola, qui, on vous l'annonçait dès mardi, a décidé de prendre sa retraite à l'issue du match face à Grenoble.

On y rappelle ses 39 ans, son millier de matches toutes compétitions confondues dans sa carrière,  de Tampere à Lahti (Finlande), à Rapperswil (Suisse) et Linköping (Suède), en passant donc par Rouen, ses 800 points atteints cette saison avec les Dragons, sa technique, son placement, son expérience...

Meilleur buteur du championnat Elite Finlandais chez les juniors deux ans de suite, il termine sa dernière année de joueur avec 43 points dont 7 en play-offs et 14 buts en Ligue Magnus. Remarquable.

Pour tout et de la part de tous, un grand merci à toi Mikko.




 PUBLIE LE VENDREDI 20 MARS 2009
Equipe MJ Pts
1GRENOBLE411
2NICE39
3ROUEN39
4ANGERS36
5STRASBOURG34
6BORDEAUX23
7ANGLET23
8MULHOUSE33
9AMIENS32
10LYON32
11GAP31
12CHAMONIX41
VIDEOPHOTOS

Dans les coulisses d'un déplacement
2018-09-23
SONDAGE
DRAGONS DE ROUEN
BUREAUX
25 rue Jean-Philippe Rameau
76000 - ROUEN
02 35 88 96 88
PATINOIRE
Avenue Jacques Chastellain
76000 - ROUEN
ARCHIVES

Saisons :
Categories :


Mentions Légales
Copyright © 2018 - RHE 76 - Tous droits réservés