Play-Offs - 1/4 de finale : ce sera Chamonix - Bilan de saison régulière - DRAGONS DE ROUEN
En poursuivant votre navigation sur notre site internet, vous acceptez que des cookies soient placés sur votre terminal. Ces cookies sont utilisés pour faciliter votre navigation et permettre l'élaboration de statistiques. Pour obtenir plus d'information sur les cookies et vous y opposer, vous pouvez consulter nos mentions légales. Fermer X


PLAY-OFFS - 1/4 DE FINALE : CE SERA CHAMONIX - BILAN DE SAISON RÉGULIÈRE


A l’heure d’entamer la dernière ligne droite de cette saison 2013/2014 avec les 1/4 de finale des Play-Offs de Ligue Magnus ce vendredi et samedi sur l'île Lacroix (billetterie ici) face aux Chamois de Chamonix, tombeurs des Dauphins d'Epinal au 1er tour, retour sur le parcours des Dragons de Rouen avec Rodolphe Garnier, l’entraîneur quadruple champion de France à la tête de cette équipe.

 

Retour de Bolzano

 

Les Rouennais sont rentrés jeudi dernier d’un Tournoi en Italie, où ils affrontaient l’équipe des Bolzano Foxes (3ème de ligue autrichienne) et le club russe de KHL du Yugra Khanty Mansiysk.

 

« Ca été vraiment super », explique le coach rouennais. « D’abord parce qu’on a été extrêmement bien reçu, mais aussi parce que c’était l’occasion pour nous, de nous retrouver en équipe. De profiter ensemble de bons matchs d’exhibition, sans trop de contacts, mais avec beaucoup de patinage. Les gars ont vraiment profité. Dommage que tous n’aient pu venir avec nous ».


En effet, manquait cinq joueurs « cadre » des trois premiers blocs dans le groupe parti en Italie : Fabrice Lhenry, Andrej Tavzelj, François-Pierre Guénette, Loïc Lampérier et Romain Gutierrez.

 

« Mais ça nous a aussi permis de plus jouer avec nos jeunes : Alexandre Lubin, Dimitri Thillet, Loup Benoit ou encore Anthony Goncalves en ont profité », positive Rodolphe Garnier.

 

« C’est bien, sur le premier match face à Bolzano, on a travaillé le power-play, le jeu à 4 contre 4 en prolongation et les pénalty shots ».

 

« Dans le deuxième, l’adversaire étant plus fort, on a beaucoup plus travaillé le patinage, le jeu défensif. C’était vraiment un voyage intéressant ».

 

Intéressant et cohérent au vu d’un calendrier qui accordait 15 jours de break aux équipes du Top 4 avant leur entrée en lice en ¼ de finale, ce vendredi 28 février.

 

Place maintenant à une semaine intensive d’entraînement pour aborder au mieux les séries éliminatoires.

 

Et avant ?

 

Auteurs d’une des meilleures saisons régulières de leur histoire, les Dragons de Rouen ont marqué de leur empreinte cette année 2013/2014, avec notamment un début de saison fantastique marqué par une série de 24 matchs sans défaite toutes compétitions confondues, du 9 octobre au début de la Continental Cup le 10 janvier 2014. Seulement trois revers concédés depuis le début de la saison (face à Angers deux fois et Briançon).

 

« Si on prend une photo de la saison, on fait deux finales de Coupe, on en gagne une, on finit premier de la saison régulière… C’est une très bonne saison jusqu’ici », avance l’entraîneur rouennais. « On n'a jamais eu autant de points en 5 ans. Reste maintenant à finir aussi bien ».

 

En fait, avec 44 points en 26 journées de championnat, les Dragons de Rouen ont égalé leur saison 2010. Mais leur record de points de ces dernières années reste en 2011 et 2008, avec 45 points (37 en 2013, 41 en 2012 et 42 en 2009).

 

« Avec ce bilan, il faut être réaliste. C’est un très bon parcours. Il ne faut pas oublier la signification de ce que veut dire « gagner ». Ce n’est jamais acquis. C’est toujours dur de gagner, d’accéder aux finales. Et on continue pourtant de le faire. Il ne faut pas galvauder les victoires ».

 

« Après, en regardant entre les lignes, on peut voir différentes choses. Un manque de physique en fin de saison notamment. Mais il s’explique aussi par notre très bon début de saison. On n’a pas eu besoin de « faire plus », d’avoir à se déchirer pour s’assurer la première place ».

 

« Il ne faut pas oublier aussi qu’entre la fin d’année 2013 et le début 2014, certains joueurs avec leurs sélections en équipe nationale n’ont pas eu de break depuis novembre ».

 

« Jonathan Janil par exemple en est à 69 matchs depuis le mois d’août ! 69 matchs ! Et Andrej Tavzelj, Janos Vas, Loïc Lampérier ou encore Antonin Manavian, sont dans le même cas ».

 

De fait, s’explique en grande partie le « coup de moins bien » aperçu en janvier et notamment en Continental Cup.


« On ne va pas remuer le couteau dans la plaie. Le match du mardi précédent la Coupe d’Europe en coupe à Briançon était mal placé. On a voulu jouer le coup à fond. On a emmené tout le monde. On a gagné. Après, tu ne passes pas comme ça, aussi rapidement et facilement, au niveau européen ».

 

« C’est vraiment dommage, parce qu’on a une excellente équipe. On l’a encore prouvé face au Donbass Donetsk de KHL le dimanche. Si on avait su se présenter le vendredi face à Asiago, je suis persuadé que l’enchaînement aurait été différent ».

 

La cohésion, la force de l’équipe

 

Si contrairement aux années passées, où les Dragons de Rouen pouvaient connaître des débuts de saison plus ou moins chaotique, celle-ci a démarré sur les chapeaux de roues, c’est en grande partie grâce à sa cohésion.

 

« On a peu changé de joueur à l’intersaison », explique Rodolphe Garnier. « Avant, habituellement, on changeait 8 ou 9 joueurs. Là on a gardé notre gardien et on en a apporté un deuxième très bon et plus jeune ».

 

« En défensive, Andrej Tavzelj, Lauri Lahesalu et Jonathan Janil étaient déjà là, sans parler de Raphaël Faure qui avait terminé 5ème défenseur la saison précédente. Léo Guillemain et Antonin Manavian connaissaient la maison. Tu ajoutes juste Miloslav Guren qui est un super joueur. Ca ne bouge pas »

 

« Idem en attaque, tu fais venir Yannick Riendeau et Janos Vas. Loïc Lampérier aussi connaissait la boutique. La chimie prend plus vite ».

 

Une chimie comme point fort du jeu rouennais en début de saison, qui sera de nouveau à faire valoir dans cette dernière ligne droite des Play-Offs 2014.




 PUBLIE LE DIMANCHE 23 FéVRIER 2014
DEVENEZ PARTENAIRE
Vous souhaitez devenir partenaire du RHE76 ?
Merci de contacter l'agence Mark'Events
Contact : 02 35 600 006 Site internet : www.markevents.com