D2, Espoirs, Cadets : dernière ligne droite... aussi ! - DRAGONS DE ROUEN
En poursuivant votre navigation sur notre site internet, vous acceptez que des cookies soient placés sur votre terminal. Ces cookies sont utilisés pour faciliter votre navigation et permettre l'élaboration de statistiques. Pour obtenir plus d'information sur les cookies et vous y opposer, vous pouvez consulter nos mentions légales. Fermer X


D2, ESPOIRS, CADETS : DERNIÈRE LIGNE DROITE... AUSSI !


En lançant les hostilités dès ce samedi sur l'île Lacroix, à 20h00 face à Amnéville (venez nombreux, c'est gratuit ! ), la Division 2 des Dragons de Rouen aborde un 1/8ème de finale "aller" riche de son expérience acquise au cours de la saison régulière.

Dans son sillage, les Espoirs Élite qui caracolent en tête de leur championnat partent à la reconquête de leur titre perdu l'an dernier au profit de Grenoble. Et les Cadets Élite eux, tenteront de conserver leur couronne.

État des lieux et objectifs avec Julien Guimard, responsable du centre de formation rouennais.

D2 : un coup à jouer

Avec une D2 sixième de sa poule, des Espoirs en tête de leur championnat et des Cadets troisièmes avec deux matchs de retard, ce qu'il convient d'emblée de souligner, outre le talent et le travail des joueurs, c'est l'excellente gestion des effectifs, qui au départ ne s'annonçait pourtant pas comme chose aisée.

"Avec Rodolphe (Garnier - coach Ligue Magnus), Nordine et Peter (Mahdidi et Almasy - Cadets), on a vraiment travaillé de concert pour gérer au mieux les effectifs de chaque équipe et le parcours de chacun", explique l'entraîneur de la D2 et des Espoirs.

"Il y a beaucoup de joueurs au club. Des scolarités ou des emplois du temps professionnels à respecter. Entre l'école, l'immeuble de la Grand-Mare, le centre de formation professionnelle... on doit être proche d'eux si on veut qu'ils atteignent le haut niveau. Le centre de perfectionnement devrait également bientôt voir le jour. On est bien structuré". La volonté était d'aguerrir un maximum de jeunes : pari gagné.

A commencer par les Juniors 1ère année par exemple, sélectionnés en D2. A l'issue d'une saison régulière qui a commencé sur les chapeaux de roues, puis a connu une période creuse fin 2010, l'expérience gagnée ici est indéniable.

"C'est clair qu'en doublant leur nombre de matchs, les gars progressent plus vite. En Espoirs il n'y a pas assez de matches. Là, ils jouent face à des hommes et de solides joueurs étrangers". A l'image de l'adversaire de ce samedi pour le 1/8ème de finale "aller" des Play-offs : Amnéville.

"Ils ont une grosse première ligne avec des Slovaques. Un bonne deuxième ligne avec Antoine Thomas notamment, un jeune français prometteur et une troisième ligne moyenne. Avec un très bon gardien. C'est la meilleure défense du championnat avec Dunkerque. Ça va être un gros match. Il va falloir jouer sur nos qualités, la fraîcheur de notre jeunesse notamment. Et on compte sur le public aussi".

D'autant qu'il s'agit de jeunes. De la relève. L'entrée sera gratuite.

"Ce sont les Play-offs, l'accomplissement d'une saison, les joueurs ont besoin d'être soutenu. Et c'est aussi de l'expérience de gagnée. Tu ne joues pas pareil dans une patinoire vide. Ils ont joué devant 800 personnes samedi dernier à Annecy, c'est plus motivant".

Samedi 5 mars à 20h00 sur l'île Lacroix. Rouen - Amnéville : 1/8ème de finale "aller" du championnat de Division 2. Entrée gratuite.
 

Espoirs-Cadets : outsiders ?
 
Du côté des Espoirs Élite, avec 9 points de plus et un match de moins que Grenoble (2ème), on pourrait imaginer que les joueurs de Julien Guimard se "baladent" en U22. "Non ce n'est pas une balade", explique-t-il. "Comme pour la D2, on a commencé fort en début de saison. La patinoire à Rouen était en travaux, on donc a énormément travaillé le hors-glace et ça a payé".

Ce qui a payé aussi justement, c'est la gestion des effectifs citée plus haut. Les joueurs qui vont en D2 et reviennent en Espoirs se sont aguerris physiquement et techniquement.

Objectif maintenant : conserver l'avantage de la glace. "Car on a beau être premier, si tu perds un ou deux matchs au mauvais moment, tu perds tout. Mais je pense qu'on est outsider. Grenoble a vraiment une belle équipe avec de nombreux pros maintenant. Il reste trois matches à jouer. A nous de continuer à bien travailler pour être prêt".

"Il y a un gros trou entre la fin de la saison régulière et les 1/2 finale. Près de trois semaines. C'est ce qui nous avait été fatal l'an dernier. Du coup, on a mis en place un programme spécial avec Gaëtan, le préparateur physique du club".

Enfin concernant les Cadets Élite, les Rouennais sont tenants du titre. Et deux matchs déterminants s'annoncent ce week-end. Un double déplacement dans les Alpes. Vendredi à Mont-Blanc et samedi à Gap.

Déterminants pour savoir si les Dragons U18 recevront en 1/2 finale. Là, pas le temps de se reposer. La fin de saison approche à grand pas. Le 27 mars tout sera joué. "On va tenter de conserver notre titre, même si Amiens part favori. Mais on a vu qu'on pouvait les battre comme au tournoi de Noël ou en championnat fin janvier. Il faudra s'arracher". Comme toujours...

 




 PUBLIE LE MERCREDI 02 MARS 2011
DEVENEZ PARTENAIRE
Vous souhaitez devenir partenaire du RHE76 ?
Merci de contacter l'agence Mark'Events
Contact : 02 35 600 006 Site internet : www.markevents.com